Après le Brésil, le Vénézuéla

Après le Brésil, le Vénézuela veut offrir à sa population un ordinateur à bas prix. Baptisé l’ordinateur bolivarien, il sera construit avec l’aide d’une compagnie chinoise. Les pays en développement commencent à collaborer entre eux, c’est une bonne chose. Ils seront moins exploités.

La nouvelle ne dit pas s’il sera équipé de Linux et de logiciels libres mais c’est plus que probable puisqu’on veut le vendre à bas prix (de l’ordre de 350 euro comme l’ordinateur brésilien).

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Mondialisation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *