Go West Old Man – 16

Quelle journée! Forte en émotions pour la madame…

Départ vers 9h15. Il fait soleil, un peu frais, 130 km à faire en 2 heures nous dit Google Maps. Oups, serait-ce un peu tortueux? André est au volant et moi,  je joue à la  co-pilote, à la  chroniqueure touristique.  Peu de temps hélas. Comme dirait Magella , «c’est quasiment épeurant». La route est sinueuse, avec des pentes de 10, 11 ou 13%.  D’un côté, la falaise, de l’autre,  le précipice (presque la côte almafitaine, hein Chantale).  Oh, que la madame n’est pas brave! André tente tant bien que mal de dévier mon attention vers la splendeur des paysages.  Le taux de succès n’atteint qu’à  peine le dénivelé de la route. Tout ça pendant 97 km.

La photographe ventile sa peur au sud de Lillooet.

En route vers Whistler.

À partir de Pemberton, on a pu commencer à relaxer. La respiration est redevenue normale, la conversation aussi.

Et si maitenant, on pensait à la Peak 2 Peak Gondola à Whisler, question de carburer aux émotions fortes une 2e fois dans le même deux heures. Cette traversée de 4,4 km permet de passer du sommet de Whisler à celui de Blackcomb. Peut-être qu’il ne fera pas assez beau pour que ça vaille la peine. C’est devenu nuageux, les pics des sommets ont disparu dans la brume. Je tente de dissuader André en lui disant qu’on pourra se reprendre À Banff . On pourrait y voir les lacs en plus des montagnes, bla bla bla. Mais non, celui- là est la plus haute remontée mécanique et tu passes d’un sommet à l’autre. Et puis, je me calme.

Prise de photos dans la gondole en route pour l’autre sommet.

Croyez-le ou non, on l’a fait!!! Le village de  Whistler est absolument charmant. Donc, on achète les billets et, à la grâce de Dieu! Les 5 premières minutes, je suis assise sagement en tenant André par le bras. (Je pense à toi Danielle R) Puis, je me laisse séduire par la beauté qui nous entoure, ces monts majestueux aux pics enneigés. Et là, miss Kodak reprend du service.

Premier arrêt et changement de gondole au sommet de Whistler. La température est passée de 14 degrés au village à 0 au sommet. Direction sommet Blackcomb.  Température -2. Gondole plus grande, mais je suis maintenant à l’aise . Arrêt au sommet. Photos, bien sûr. Petits achats. Puis retour dans une cabine avec une partie du plancher en verre. Trippant de voir la cime des arbres sous nous! Oui, oui, c’est bien la même personne qu’au début de cette page de carnet qui parle!  Je l’ai fait et j’en suis heureuse et fière!

Au sommet. Notez le couvert nuageux.

Bon le reste de la journée est sans histoire. Nous sommes rendus à Squamish. Il est minuit 49 pour vous, 21h42 pour nous. Bonne nuit et à demain.

Une fille heureuse d’être au sommet.

Michelle et André.

 

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Divers, Voyage, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Go West Old Man – 16

  1. Lucie dit :

    Wow, que ça doit être merveilleux. J’avoue éprouver les mêmes émotions que la co-pilote lors de trajets sur les routes sinueuses des Corbières vers les châteaux cathares! Et je ne parle pas de mes premières montées en téléphérique dans les Alpes. Je suis de tout cœur avec toi Michelle!
    Cependant, que de fierté nous éprouvons lorsqu’on va au delà de nos peurs ou malaises.
    Bonne route et merci pour ces belles images.

  2. André Cotte dit :

    La co-pilote est remise de ses émotions… jusqu’à retraversée des Rocheuses au retour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.