Google Books et le monopole de l’information

Après ma lecture de l’article sur le refus de l’entente entre les éditeurs et Google par un juge américain.  J’ai lu la plupart des commentaires sur l’article.  À ma grande surprise la plupart plaignait Google et trouvait les auteurs et les éditeurs mesquins.  Voici le commentaire que j’ai moi-même posté.

 » J’ai de la difficulté avec ceux qui pleurent sur le fait que Saint Google ne pourra plus faire bénéficier l’humanité de sa générosité.

L’immense monopole que Google est en train de se donner sur TOUTE l’information numérisée n’est pas une bonne chose pour l’avenir.  Je ne comprends pas que tant de gens soient aveugle à cela.

La facilité de recherche et d’accès au prix de la dictature, non merci!  »

Ceci dit, et écrit, il reste que le problème des livres dit « orphelins » me préoccupe grandement.  Tous devraient y avoir accès.  Mais le faire au détriment des auteurs et des éditeurs connus qui devraient accepter de gré ou de force les conditions de Google, NON.  L’opting out, c’est défendable quand tu sais que ton livre a été numérisé par Google… mais on ne te prévient pas nécessairement.

À mes yeux, le juge a raison et l’accord doit être peaufiné.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Culture libre, Mondialisation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *