Il faut lire les petits caractères

Si vous venez régulièrement sur mon carnet, vous connaissez ma position sur la Gestion numérique des droits (GND ou DRM en anglais).  Je viens de retrouver un texte ancien (février 2003) qui, à l’occasion de la sortie de la première version de Windows Media Player comprenant des mécanismes de gestion numériques des droits, expliquait comment en acceptant le Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF) de cette nouvelle version, on ouvrait la porte à bien des abus. On clique toujours sur « J’accepte » ou « I agree » sans lire ces CLUF. Si on savait tout ce qu’on accepte, probablement qu’on serait moins vite sur le piton.

Sous le titre « Devinez qui vient fouiller chez-vous ce soir?« , l’auteur vulgarise très bien le fonctionnement de ces GND.

Voilà pourquoi je suis partisan des fichiers sans GND tout en préconisant le respect strict du droit d’auteur. J’écoute beaucoup de musique numérisée, toute légale. Elle provient soit de mes propres CD audio ou de sites, comme eMusic, qui offrent de la musique payante ou gratuite légale et sans GND.

Dans le même ordre d’idée, il existe des formats de compression de musique ou de vidéo ouverts, libres et sans GDN. Une campagne est en cours pour en faire la promotion et inciter les sites Web à les utiliser. La campagne utilise l’acronyme SOM pour Spread Open Multimedia.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Culture libre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *