Le Jazz c'est pas pour Linux

Nous avons acheté, ma compagne et moi, un CD audio de Jesse Cook. C’est l’enregistrement Live au Festival de Jazz de 2004. Ce CD audio est distribué par EMI.

Or, il est protégé contre la copie. Résultat, impossible de l’écouter sur mon portable sous Linux. Impossible de l’écouter sur mon vieux portable ThinkPad sous Windows 98SE. S’écoute sur un vieux PC (Desktop) mais après installation de je ne sais quoi et seulement à travers le lecteur fourni sur le disque. Même chose sur le vieux Powerbook de ma compagne.

Impossible de savoir ce qu’il a installé sans prendre des moyens extraordinaires comme de faire la liste de tout ce qui était sur le disque dur avant son installation et de comparer. À aucun moment, on nous indique ce qu’on fait sur NOTRE disque dur. Pour EMI, cela semble être un droit d’installer des choses sur mon ordi. J’ai acheté leur CD, ils estiment donc que j’accepte n’importe quoi pour le lire.

Il me reste à voir si je peux écouter Jesse Cook sur mon lecteur portable. Sous Linux, c’est sûr que je ne pourrai pas puisque les logiciels ne voient même pas le contenu. Reste à vérifier si le lecteur qu’ils ont installé contre mon gré sous Windows le permet. Je suis presque certain que non.

En plus le site d’EMI qu’on nous propose sur le CD est d’une arrogance indicible.

Deux exemples :

Question:
Pourquoi le disque ne passe-t-il pas sur mon lecteur de CD automobile?

Réponse:
Veuillez tester le disque sur plusieurs lecteurs audio différents. S’il refuse de passer sur plusieurs machines, il s’agira probablement d’un défaut de fabrication du disque et il vous suffira de le ramener à votre revendeur. Si le problème n’apparaît que sur un lecteur donné, veuillez le signaler au fabricant du lecteur que vous avez utilisé ainsi qu’à EMI. Nous nous efforcerons de trouver une solution à votre problème.

Question:
Est-il possible d’écouter ce disque sur mon système Linux ou Unix?

Réponse:
À l’heure actuelle, nos disques ne peuvent être lus que sur les ordinateurs PC et Mac.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Culture libre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *