Les Gros raflent la mise

C’est le titre d’un livre publié aux éditions Écosociété et qui porte comme sous-titre À qui profitent les fonds publics à l’heure de la mondialisation. C’est tout dire.

On y démontre que nos impôts et nos taxes servent, en grande partie, à forger les chaînes qui nous tiennent dans l’esclavage de la surcomsommation et dans la destruction de la planète. L’auteur, Steven Gorelick, habite une petite ferme du Vermont. Il croit, comme de plus en plus de gens, que la mondialisation est une catastrophe pour la planète et les humains qui l’habitent. Il prêche pour un retour à une économie de proximité, plus locale ou plus régionale. Le contraire de ce que nous dise les chantres de la mondialisation et du néo-libéralisme à tout prix. Le prix… justement c’est l’avenir.

À lire… si vous voulez savoir comment vos impôts travaillent contre vous.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Suggestion de lecture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les Gros raflent la mise

  1. Tu m’intéresses… j’essaierai de trouver le temps, à travers tous le reste des lecture prévues.

  2. André Cotte dit :

    J’ai rarement été décu par les livres d’Écosociété.

    Je viens de le terminer et j’enrage chaque fois que j’entends aux nouvelles les mots subventions ou crédits d’impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *