MP3Tunes, un modèle plus libre

On discute beaucoup des restrictions mises sur les « tounes » achetées en ligne sur les divers sites de téléchargement légal et payant. Les Digital Rights Management (DRM) comme on les nomme limitent l’usage qu’on peut faire après l’achat de cette musique. Bref, la musique qu’on nous vend ne nous appartient pas tout à fait. Il faut le bon lecteur, on limite le nombre de fois qu’on peut les graver et souvent, on ne peut les changer d’ordinateur, etc. Tout ceci contredit le principe de la copie privée inscrit dans la plupart des lois sur le droit d’auteur. Au Canada, on possède ce droit.

Michael Robertson, fondateur de l’ancien MP3.com et de Linspire, vient de se lancer dans une nouvelle aventure, MP3Tunes. La ressemblance avec ITunes est voulue. Il veut montrer qu’on peut vendre des « tounes » sans les limites des DRM. Vous n’y trouverez pas, pour l’instant, vos chanteurs ou vos groupes préférées. Les grands « label » de musique n’acceptent pas ce manque de restrictions. Pourtant, Robertson a convaincu plus de 20 000 artistes de toutes sortes à y confier leur musique. C’est à suivre.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Culture libre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *