Quel avenir pour la planète et l’humanité?

Il y a longtemps que je crois que le capitalisme, surtout dans sa version néo-libérale, ne peut assurer l’avenir de notre planète, ni celui de l’humanité.  La gâchis actuel tient pour beaucoup à la façon dont on gère la dimension économique de la vie en société.  Le dernier film de Michael Moore (que je n’ai pas encore vu) aborde cette réflexion.  Mais par quoi remplacer ce système?  Depuis l’effondrement de l’URSS, on sait que ce n’est pas facile de trouver un mode d’organisation viable pour remplacer le capitalisme.  Le marché vaut souvent mieux que le dirigisme pour répartir les ressources.

Je cherche, sans le trouver, le mode d’organisation socio-économique capable de nous aider à assurer l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants.  Et je viens de lire dans Le Devoir que je ne suis pas le seul.  Remarquez que je m’en doutais bien 😉

L'argent n'est pas tout dans la vie

L'argent n'est pas tout dans la vie

Stéphane Baillargeon dans un article du Devoir intitulé « Capitalisme: une histoire d’indifférence » profite de la sortie du film de Michael Moore, Capitalisme: une histoire d’amour, pour interroger à ce sujet Anne-Marie Gingras, professeure au département de science politique de l’Université Laval et spécialiste de la communication politique.  Cette dernière déplore le fait que les critiques actuelles du capitalisme sont souvent caricaturales ou qu’elles manquent de profondeur.  Les modes d’expressions mis à la mode avec le Web ne favorisent plus des réflexions en profondeur sur  ce genre de sujet.

Madame Gingras affirme que « Maintenant, il n’y a plus de solution de rechange habillée de pied en cap. Les gens de gauche ou d’extrême gauche ne sont plus capables d’articuler une option crédible de sortie radicale du capitalisme. Dans les faits, il leur faut demeurer réformistes. »  Ce qui ne nous rassure pas face à l’avenir.

Si l’article reste disponible à tous, je vous incite à le lire en entier, il contient une réflexion intéressante qui va au-delà de ce qu’on lit habituellement.

En attendant, je me dis que vaut mieux voter à gauche qu’à droite.  Québec Solidaire a mon vote.

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Divers, Mondialisation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *