Remerciements publics d’un nouveau retraité.

Mardi dernier (7 juin 2016), mes collègues de travail ont organisé un « 4 à 6 » pour souligner mon départ à la retraite. Comme il ne m’est pas possible de retenir tous ceux qui se sont prêtés au jeu, je passe par cet impersonnel « remerciements publics ».

J’utilise les guillemets français avec mon clavier international ordinaire… Certains d’entre vous comprendrons l’importance de cette remarque.  Une retraite qui ne sera pas privée de guillemets français quel bonheur.

Les organisateurs avaient fait les choses en grand en invitant des gens de l’extérieur qui me sont très chers, 3 de mes fils, mes 2 potes de toujours et leurs conjointes, mon frère et même par vidéo mon ami Donald. D’anciennes collègues et d’anciens collègues s’étaient aussi déplacés pour l’événement, la toute petite Flavie y était avec sa maman. Déjà je sentais que cela allait être fort en émotions. Puis, le groupe organisateur a passé, de façon humoristique, ma vie en revue. La recherche était bien faite (faut dire que je parle tellement que je les avais probablement renseignés sans le savoir) et, comme dans les dernières minutes de la vie, j’ai vu défilé l’ensemble de ma carrière professionnelle. Une constante de cette longue carrière et qui fut bien soulignée… André parle beaucoup et à toujours parler autant.

Je connaissais les talents de comédiennes et de comédiens de certains mais j’en ai découvert de nouveaux, Kevin, entre autres. Pas facile de résumer ce spectacle où s’entrecroisait du théâtre, des montages vidéos et des chansons. Mon groupe préféré a même interprété ma chanson préférée « André Cotte, y parle… ». J’ai bien hâte de lire attentivement le grand cahier qu’on m’a remis et qui contient la plupart des textes et scénarios du spectacle. Jean-Denis m’a promis la vidéo du show. De l’émotion en réserve pour la retraite.

D’ordinaire dans les fêtes de retraite on trouve beaucoup plus de « vieux » que de jeunes.  Mardi, les jeunes étaient nombreux. J’ai toujours aimé travailler avec de plus jeunes que moi, on dirait que cela m’oblige à ne pas m’encroûter. Ce que je sais de la micro-informatique je le dois en majeure partie à tous ces jeunes qui ont partagé si généreusement avec moi. On dit de moi que je ne fais pas mon âge, c’est à tous ces jeunes que je le dois. Un merci bien spécial à eux tous et toutes.

Hier soir, j’ai commencé à lire les témoignages de la grande carte de souhaits qu’on m’a remise. Faudra du temps pour assimiler tous ces messages d’amour. Il y en a bien plus que je m’attendais. J’étais plus connu que je ne le croyais. Plusieurs m’ont ému profondément. On ne s’imagine pas la place qu’on occupe dans le coeur des autres. Certains m’ont remis des petites cartes personnelles dans lesquelles je passe pour mieux que ce que je suis en réalité.  Je n’ai pas encore eu le temps de compter les sous de la cagnotte, au poids du bocal, je devine que vous avez exagéré, une fois de plus.

Je vous dois à toutes et tous un grand merci pour ce déferlement d’amour. Ça fait un grand bien avant le grand saut dans la retraite. On se reverra, au détour, d’une invitation à dîner.

Bouquet reçu pour ma retraiteLe bouquet que vous m’avez remis trône fièrement sur ma table de cuisine.

 

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Remerciements publics d’un nouveau retraité.

  1. Suzanne Cotte dit :

    Cher André,
    Je te souhaite une retraite à ton goût et remplie de chaleur humaine. J’ai lu avec plaisir tes remerciements. Je comprends que tu as su au fil de toutes ces années de travail créer des liens significatifs avec tes collègues .
    Grosses bises
    Ta sœur Suzanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *