Silence courriel…

J’ai envoyé un courriel à trois grands quotidiens du Québec, Le Devoir, La Presse (via
Cyberpresse) et le Journal de Montréal. Pour ce dernier, comme je ne trouvais pas d’endroit pour écrire à la direction sur leur site, j’ai écrit à Richard Martineau, lui demandant de faire suivre.

Le sujet de mon courriel? Pourquoi ne demande-t-on pas à nos candidats leur position sur le libre, les formats ouverts ou les brevets logiciels. Ces sujets sont d’actualité dans la campagne présidentielle française, ici… rien.

48 heures après l’envoi des 3 courriels, rien… silence courriel. Même pas d’accusé de réception. Vous savez, le petit message automatique qui vous dit qu’on est heureux d’avoir reçu votre courriel et toutes les formules de politesse habituelle. C’est à croire que ce sujet n’intéresse ni nos politiciens, ni nos journalistes.

Pour ceux que ça intéresse voici le texte de mon courriel :

Monsieur le rédacteur,

Une campagne électorale est une occasion en or pour forcer nos politiciens à prendre position sur plusieurs sujets.

Un large sujet me semble être laissé dans l’ombre, celui des logiciels libres et par ricochet la question des formats ouverts et des brevets logiciels.

L’Europe se préoccupe de ces questions depuis quelques années, à tel point que les candidats à l’élection présidentielle française ont dû, pour la plupart, se positionner sur ces questions. Un site Web, Candidats.fr, leur propose même une déclaration à endosser et un questionnaire à remplir.

Votre journal pourrait-il, d’ici la fin de la présente campagne électorale, essayer d’obtenir la position des divers parties sur ces questions.

Voici quelques URL pour vous aider à prendre connaissance de l’état de la question en Europe et, plus particulièrement en France.

Candidats.fr
http://candidats.fr/index.php

Lettre de l’ADULLACT aux candidats
http://www.framasoft.net/article4393.html

La gendarmerie française passe à OpenOffice.org
http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39203431,00.htm

L’Assemblée nationale française passe aux logiciels libres
http://www.edu-clic.net/libre/article.php3?id_article=113

Les efforts pour s’opposer aux dérives du droit d’auteur et des brevets
http://silvaneves.org/eucd/eucd-fs.en.html

En Belgique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Standards_ouverts_et_logiciels_libres_en_Belgique

Et au Québec
http://www.msg.gouv.qc.ca/fr/administration/libre.asp
http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_MILLE
http://zonelibre.grics.qc.ca/

Merci d’avance de vous intéresser à ce sujet

André Cotte

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Culture libre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Silence courriel…

  1. Bonjour André,

    Quelle est la « rentabilité politique » du logiciel libre? Au Québec, aucune!!

    Ce n’est pas politiquement rentable de parler et de tabler sur le LL… Il faut plutôt parler de racheter Orford, des accomodements non-raisonnables, etc… Toutes des choses vraiment utiles à la vie de tous les Québécois! 😉

  2. André Cotte dit :

    Heureusement qu’il y a les émoticons 😉 J’ai bien failli te prendre au sérieux.

  3. Robin dit :

    Gartner prévoit quand même une hausse annuelle de 16 % des dépenses en informatique libre au gouvernement canadien pour les 5 prochaines années :
    http://www.itbusiness.ca/it/client/en/home/News.asp?id=42488&cid=6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *