Une lettre retrouvée, vieille de plus de 35 ans

Un ami vient de me remettre une copie d’une lettre ouverte adressée, en 1974, à Paul Gérin-Lajoie, alors président de l’ACDI.  À la relecture, je constate que j’avais la dent dure à l’époque.  La diplomatie n’avait pas encore fait son nid dans ma personnalité.  Comme il était le président de l’ACDI, je le tenais responsable pour les agissements de ses troupes.

Je tiens à préciser que j’ai beaucoup de respect pour M. Gérin-Lajoie qui nous a prouvé par la suite qu’il était homme de coeur et d’action.

Cette lettre fut reprise par le journal La Presse et aurait (m’a-t-on dit) fait le tour des ambassades du Canada en Afrique.  Une bonne partie des critiques formulées dans la lettre sont probablement encore vraies aujourd’hui.

Lettre à l’ACDI

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Divers, Mondialisation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Une lettre retrouvée, vieille de plus de 35 ans

  1. ANDRE DANEAU dit :

    J’aime bien le ton de cette lettre expédiée il y fort longtemps.

    Elle est d’actualité. Ce monde des fonctionnaires qui gèrent en vase clos et dont les certitudes sont des dogmes. L’histoire se répète quotidinnement dans nos officines publiques.

    J’aime bien ton site.

    Merci et bonne semaine

  2. Lebeau dit :

    Bonjour,
    je suis une nièce belge de Josy Eppe… et je me souviens que vous êtes venu avec lui en Belgique chez mes grands-parents, il y a bien longtemps!
    Amusant, autant de temps après, de lire ce document!

    Bonne fin de semaine!

    Françoise Lebeau

  3. André Cotte dit :

    Bonjour,

    Ce sont de bons souvenirs pour moi. Je vois Josy de temps à autre. Je lui parlerai de votre message.

    Bonne journée

    André Cotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *