Le papier pour l'avenir… des déchets atomiques

L’historien en moi s’est réveillé à la lecture de ce billet trouvé sur un blog dédiés aux formats ouverts. Il s’intitule « Plus fort que les formats ouverts électroniques ! », et vous le trouverez à la fin de la liste sur l’archivage.

Confronté au problème de laisser de l’information aux générations futures sur les caractéristiques d’un site d’enfouissement de déchets nucléaires, les responsables sont revenus à la solution papier. Nos descendants seront-ils privés d’histoire? Arriverons-nous à conserver toutes nos créations numériques pour nos petits-petits-petits-enfants? Un probème de taille. En tous les cas, un format ouvert ne nuira certainement pas dans 300 ans!

Flattr this!

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *